facebook_pixel

Aux Canaries, la banane européenne ne veut pas compter pour des prunes

Comment protéger la banane européenne de la banane dollars ?

Les Canaries, archipel espagnol de deux millions d’habitants, sont le premier producteur européen de bananes. 400 000 tonnes de ce fruit sont produites chaque année. Mais la concurrence est rude face au « banane dollar », cette banane produite en Amérique latine par trois géants agroalimentaire américains et qui coute beaucoup moins cher à produire. Pour soutenir la filière canarienne, l’UE débourse chaque année 140 millions d’euros.
Une autre production canarienne qui a failli disparaitre voudrait aujourd’hui renaitre de ses cendres : la cochenille, cet insecte qui donne un colorant naturel, le carmin. Les producteurs ont obtenu de Bruxelles une Appellation d’origine protégée pour relancer cette activité.
Une émission de France 24 présentée par Caroline de Camaret. Production : Isabelle Romero et Anaïs Guérard.
Programme co-financé par la Commission européenne. Ce programme n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations contenues.

 

Vous aimerez aussi

San Blas – L’archipel oublié du nouveau monde

Besoin d'inspiration pour votre prochain voyage ? Découvrez l'archipel des San Blas, 365 îlots totalement sauvages, en face du Panama. Un véritable paradis pour le surf, kitesurf, windsurf et toute autre activité nautique ! Prenez 15 min pour vous évader et découvrir ces paysages à couper le souffle !

La traversée des Vosges : Stéphane Brogniart

La traversée des Vosges c'est 217 km, 7600 m de dénivelé positif sur l'épine dorsale du massif des Vosges ! Le record à battre est de 31h06min réalisé par Stéphane Brogniart, avis aux amateurs ! Découvrez la prouesse de l'ultra-trailer dans des paysages à couper le souffle !

ANALEPSE : L’occultisme nazi

Peut-on jouer avec l'histoire ? De nombreux auteurs utilisent le nazisme pour nourrir leurs fictions. Mais à force de manipulation et de récupération politique il est difficile de déméler le vrai du faux ! Les auteurs contemporains ont-ils une part de responsabilité sur la mémoire collective ?