Bien que forte d’influences hispaniques, l’identité mexicaine reste aztèque, envers et contre tous

La culture hispanique issue de l’arrivée des espagnols en méso-amérique au 16e siècle n’a pas supplanté celle indiens autochtones, vieille de 3 000 ans. En effet, ces deux univers ont fusionné et la culture coloniale s’est bâtie sur celle de la civilisation aztèque, préservant ainsi un héritage culturel certain. Le passé n’est pas mort et le mimétisme est toujours là : découvrez l’attachement viscéral d’un peuple métisse pour ses racines primaires.