Être un bon marin ne suffit pas pour concourir dans les plus grandes épreuves, il faut également être un entrepreneur. Découvrez la voile sous un angle inédit !

Pour contrer la crise économique, les coureurs au large doivent aujourd’hui être à la fois ingénieurs, communicants, bons marins, chefs d’entreprise et sportifs de haut niveau. Autrement dit, des couteaux suisses à qui l’on demande d’être parfaitement polyvalents.

Production : Morgane Groupe
Crédits photo : nautisme.meteoconsult.fr