Tongs, Brésil et success story

Tongs, Brésil et success story

Une success story à la brésilienne…

Elles évoquent les vacances, la plage et le sable, les tongs sont devenues un accessoire indispensable de notre garde-robe. Avec 5 paires de Havaianas vendues toutes les secondes dans le monde, Thalassa revient sur une success story toute brésilienne !

La tong, tongo ou nu-pied, aussi appelée gougoune au Québec, ou simplement sandale, slache en Belgique francophone mais plus particulièrement à Bruxelles, ou encore savate (savates deux doigts) ou claquette dans la France d’outre-mer, est une chaussure formée d’une semelle sur laquelle sont fixées deux brides en Y dont la lanière verticale (le « bâton » sur lequel repose le Y), fixée sur la semelle, sépare le gros orteil du reste des orteils du pied. Cette caractéristique distingue les tongs de ce qui en France métropolitaine et autres régions francophones est appelé des « claquettes », le mot utilisé dans certaines îles ou archipels francophones, comme la Nouvelle-Calédonie, pour désigner les tongs.

Parfois appelée péjorativement « string des pieds », la tong est une chaussure estivale et ludique dans les contrées occidentales ; elle est portée de façon quotidienne par les deux sexes sous les tropiques.

Le mot « tong » vient de l’anglais « thong » (« lanière »).

Un reportage de Véronique Veber et Jérôme Teigné – Thalassa / France 3

 

Vous aimerez aussi